Observatoire Citoyen

  • Le CTC-42 souhaite entreprendre, pour Saint-Étienne et avec tous les partenaires intéressés, une démarche déjà entreprise à Bruxelles et ailleurs : se saisir des bases de données disponibles et des nouveaux outils numériques pour éclairer chacun sur la façon dont on produit, consomme, et administre notre bassin de vie, de façon écologiquement sûre et socialement juste.
  • Cela doit commencer par un recueil de données pertinentes (la 1ère étape est donc l’observatoire citoyen), mais cela doit déboucher –dès que possible– sur diverses initiatives de changement des pratiques !
  • Nous travaillons donc à la construction d’un portrait de la région de Saint-Étienne Métropole, lequel a pour objectif de donner à percevoir en un clin d’œil les dysfonctionnements ou les équilibres à établir de notre économie locale. Pour cela, nous avons besoin d’un cadre de réflexion qui puisse guider efficacement pour tracer la voie d’un bien-vivre à Saint-Étienne, soucieux de celui de la planète. Nous avons choisi la représentation de la théorie du Donut, tel que proposé par Kate Raworth: voir ci-dessous.

La Théorie du Donut

La théorie du Donut, proposée par l’économiste anglaise Kate Raworth, remplace l’objectif général de croissance par un objectif de prospérité. L’image du Donut représente en résumé, un plancher social et un plafond écologique – et entre ceux-ci, les deux limites entre lesquelles il nous faut redéfinir notre bien-être. 

Représentation des limites planétaires et des ressources minimales pour vivre dans un diagramme en forme de donut.
Le « Donut » et ses indicateurs montrant dans quelle mesure les plafonds écologiques sont dépassés et les fondements sociaux ne sont pas encore atteints
  • Ce modèle permet donc de remplacer les indicateurs de performance économique désormais « pousse au crime » par des indicateurs de prospérité sobre dorénavant « pousse au soin ». Ceci est bien expliqué dès la page d’entrée du site https://donut.brussels/, notamment au moyen du vidéo-clip de 4 minutes suivant :
  • La collecte des données stratégiques locales organisées par axes, réunies et produites par le collectif est en cours. Sur ce projet, le CTC42 agit en partenariat avec l’École des Mines de Saint-Étienne : six étudiant.e.s de 1ère année ont choisi ce défi comme projet citoyen.

Tenez-vous au courant, il y aura plusieurs séances publiques d’information!